lundi 16 mars 2015

Bonnes feuilles... (2)

"Autant l’album de Toulouse-Lautrec est léger et insouciant, autant cette perspective de l’acte créatif de Goya pour ses peintures noires aborde la douleur, la tension et l’isolement du peintre. Ayant déjà collaboré avec Olivier Bleys, le dessin de Benjamin Bozonnet transpose magnifiquement l’atmosphère sombre du scénario et la force suggestive des toiles de Goya, qui entreprend à ce moment-là un réel tournant dans son style. De tous les albums qui inaugurent cette nouvelle collection, cette transposition des années que Goya passa reclus dans sa demeure madrilène est certainement la plus intéressante et la plus engagée. Graphiquement parlant, l’alternance des scènes d’action, des quarts de page évoquant le journal de Rosario, et des croquis et tableaux de Goya est d’une belle force d’évocation, presque bouleversante. Comme pour l’album précédent, le lecteur ne pourra y rester insensible."

sur 
http://www.actuabd.com/Les-Grands-Peintres-le-pari

Aucun commentaire:

Publier un commentaire